Fermer

Le respect des Climats: authenticité, intégrité et personnalité

"Simplex Natura", la Nature est simple

Apprendre et comprendre le terroir pour en sublimer l'expression

Le Clos du Cellier aux Moines est un premier cru classé de Givry qui couvre aujourd'hui 13,5 hectares, soit un peu moins que les 336 ouvrées inventoriées lors de sa vente par l'Etat le 26 juin 1791 à Jean Claude Martin et son associé Vivant Millard. En 1834 et 1835, Hector Granjon, magistrat et gendre de Jean Claude Martin cède en plusieurs fois la partie inférieure du clos, soit 190 ouvrées, un peu plus de 8 hectares. Il conserve 5 hectares de vignes, les parties médiane et supérieure du clos et quelques bois et friches.
La partie inférieure du clos est aujourd'hui la propriété des domaines Joblot et Thénard.

Le Domaine du Cellier aux Moines exploite 4,7 hectares de Premier Cru idéalement exposés et implantés autour du Cellier d'origine, et 27 ares d'un petit clos entouré de murs très épais tout en haut du Cellier. Il était resté en friche depuis la crise du phylloxera qui décima le vignoble de Givry à la fin du XIX ème siècle .

Pour comprendre ce climat argilo-calcaire exceptionnel, idéal pour l'expression racée du pinot noir, des vinifications parcellaires ont été faites et répétées dès la vendange 2007, avec des observations méthodiques du comportement des pieds de vigne.

Entre les parties médiane et supérieure, des différences notables furent observées conduisant à l'arrachage puis à la replantation de la partie supérieure avec des sélections reconnues de pinots fins et très fins sur des porte-greffes adaptés à un sol caillouteux très riche en calcaire actif. La vinification de la première replantation du printemps 2008 donna en 2012 un résultat prometteur pour l'avenir.

Les vieilles vignes plantées entre 1975 et 1985 furent partiellement conservées dans la partie médiane du clos, là où le sol argilo-calcaire est plus fin et repose sur des couches de marnes calcaires.

Il est ainsi évident qu'à l'intérieur du même terroir, implanté sur un même coteau bénéficiant de la même exposition, le sous-sol a une influence déterminante suivant que la vigne plonge ses racines dans la roche calcaire où dans des marnes plus argileuses. Le choix et la conduite  des plants de vigne doivent être adaptés en conséquence. La partie basse du Clos bénéficie d'un sol plus riche et profond après des siècles d'érosion, et est plus sensible au gel qui descend les coteaux. La partie haute est plus ventée et sèche vite après les pluies, ce qui permet d'attendre plus longtemps si nécessaire pour récolter des raisins parfaitement mûrs.

Seule la connaissance précise de ces climats exceptionnels, par l'apprentissage, et la remise en question permanente du meilleur travail possible dans la vigne permettent d'en sublimer l'expression à chaque millésime.

Creation Vinium
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération